Un mode d'accueil personnalisé à votre domicile encadré par des professionnels
Accueil » Blog » Les touts-petits, l’approche Reggio et la nature

Les touts-petits, l’approche Reggio et la nature

   

L’éveil à la nature dans la petite enfance revêt une importance croissante dans nos sociétés en déficit de lien avec la biodiversité, et ce, afin de favoriser trés tôt la connexion avec la nature pour former de futurs citoyens plus respectueux de l’environnement. Inspirons-nous de pédagogies telles que l’approche italienne Reggio qui proposent une approche mettant l’enfant au centre d’une joyeuse exploration libre.

     L’origine de l’approche Reggio

L’approche Reggio trouve ses racines en Italie aprés la seconde guerre mondiale. A cette époque, les habitants de la ville italienne Reggio d’Emilie décident de construire un autre avenir pour leurs enfants afin de ne plus jamais revivre le fascisme. Toute la communauté s’implique peu à peu dans la construction d’une éducation aux valeurs fortes, assortie d’une certaine vision de l’enfant, portée par une confiance profonde dans ses compétences. L’expèrience est unique en son genre car il s’agit de la première ville où les pratiques éducatives sont coconstruites, favorisant l’émergence des potentialités et des compétences de l’enfant en termes de créativité, d’autonomie, d’expression, etc. Il est ici considéré comme un citoyen à part entière. Dans les années 1960, Loris Malaguzzi, enseignant et pédagogue, s’empare de cette expèrience, théorise et crée l’approche Reggio avec ce principe pour fondement: « Les enfants sont des êtres forts, riches et compétents. Tous ont la capacité, le potentiel, la curiosité et le désir de construire leur apprentissage et de gérer les apports de leur environnement ».

Aujourd’hui, cette approche pédagogique est ancrée dans tout le système social de la ville de Reggio d’Emilie. Ses crèches et ses écoles la mettent en oeuvre. La ville a donc un vrai rôle dans l’éducation citoyenne des enfants. L’approche Reggio a été reconnue par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture en 1991 comme approche préscolaire la plus évoluée au niveau mondial.

      Quelques fondements

On parle d’une approche car Reggio tient plus d’une philosophie, d’une vision particulière de l’enfant que d’une méthode pédagogique. L’approche est aussi appelée:  » les 100 langages de l’enfant » en référence à un texte de Loris Malaguzzi: elle favorise la multiplicité d’expression de soi du petit (artistique, corporelle, langagière, émotionnelle, etc…), notamment à l’aide de supports variés. L’enfant est considéré comme inventif, acteur de ses découvertes. L’adulte est un support pour lui: grâce à une observation fine effectuée à l’aide de ses cinq sens, il aménage un environnement qui nourrit les expérimentations. Reggio est basé sur le plaisir d’apprendre et un environnement favorisant la curiosité pour donner tous les moyens au potentiel de l’enfant de se développer. L’adulte ne se place pas en « sachant », dans une pédagogie descendante: il met en oeuvre une pédagogie active qui suscite la curiosité du tout-petit, par exemple en l’accompagnant dans ses explorations en pleine nature, éveillant et nourrissant sa curiosité.

Dans ce courant pédagogique basé sur la relation, l’écoute de l’enfant, la valorisation de ses compétences et de son autonomie, l’observation est centrale : toujours partir du tout-petit, le placer au coeur des propositions éducatives, dans le respect de son rythme individuel. L’adulte crée un environnement considéré comme « le troisième enseignant » aprés l’enfant et l’éducateur. L’architecture, l’espace, les objets, la nature et sa lumière,…nourrissent les explorations et provoquent des situations d’apprentissage dont l’enfant est acteur en agissant par essai-erreur. L’architecture est ouverte sur la nature extèrieure, dont les évolutions sont immédiatement observables (rythme des saisons, mouvements météorologiques, changements des végétaux…). L’objectif est de favoriser un rapport harmonieux à l’environnement, en mettant l’environnement au coeur des découvertes de l’enfant.

        La nature élément central

Dans l’approche Reggio, la biodiversité est le premier lieu de découverte, d’apprentissage et de connaissance du monde. Elle est utilisée comme un médiateur éducatif, comme soutien aux expérimentations sensorielles. L’approche Reggio repose sur l’observation et l’exploration sensorielle de la nature. L’adulte invite, accompagne et provoque des situations pédagogiques dans cet environnement naturel où les enfants apprennent par l’intéraction avec l’adulte. Les principales découvertes s’effectuent via des matèriaux naturels variés favorisant les cinq sens et développant la créativité de chaque enfant : la nature devient support aux  » 100 langages de l’enfant ». Les découvertes des couleurs, des formes, tailles, poids, mots…, ont comme médiateurs les merveilleux outils « naturels » offert par l’environnement immédiat. La faune et la flore sont vecteurs d’exploration : animaux, végétaux, minéraux font partie du quotidien des enfants. Ils sont utilisés pour jouer, expériementer, sont scrutés à la loupe, dessinés, peints…Partout dans les écoles, crèches Reggio, les éléments naturels sont présents : dans la décoration, dans les jouets à disposition des enfants, dans le matèriel à observer, pour peindre, modeler, transvaser…La nature, différente en fonction des saisons, devient outil à part entière d’apprentissage et de jeu.

       L’exploration libre

L’approche Reggio vise à donner à l’enfant un environnement adapté à ses recherches ludiques. Elle s’appuie sur « lexploration libre » qui consiste à évoluer et à expérimenter librement, dans un cadre sécurisé et sous le regard  bienveillant de l’adulte. Cette exploration active est essentielle au développement du jeune enfant car le jeu non-dirigé lui permet le tâtonnement expérimental au cours duquel il apprend par lui-même. L’approche Reggio parle aussi de « provocations » : l’adulte « provoque » une situation dans laquelle l’enfant va agir librement. L’objectif est d’inciter à la découverte et à la réaction, de piquer la curiosité, d’inviter à questionner, à s’exprimer, à créer…Les « provocations » peuvent être : images, livres, objets de récupération, matériaux divers (tissus, papiers…), les éléments naturels de saison et l’environnement.

      En pratique

Comment s’inspirer de l’approche Reggio pour introduire au quotidien avec les touts-petits une découverte ludique et créative de l’environnement? L’avantage est que Reggio est une pédagogie trés ouverte, principalement basée sur des invitations à interragir. Elle est à la fois constituée de choses trés simples et de beau matériel, attrayant et esthétique pour éveiller la curiosité : tables et boîtes lumineuse; miroirs arc-en-ciel de Grimm, dînette dans le jardin avec la nature environnante.

       Jouons avec la lumière et les reflets

L’approche Reggio invite les enfants à explorer à l’aide des éléments de l’environnement : les sources de lumière et de reflets y sont particulièrement prisées. Les miroirs peuvent être utilisés comme supports de découverte aux multiples dimensions. La perception de l’objet ou de l’élément naturel posé sur le miroir est changée, la symétrie crée un jeu de perspectives, jeux de lumière et de reflets invitent à découvrir la nature sous un autre angle. Qu’il s’agisse de véritables tables lumineuses ou de boîtes en plastiques dans lesquelles des LED ont été disposées la surface lumineuse permet d’envisager objets et éléments différemment : chaque nervure de la feuille d’arbre devient visible, les couleurs des pétales se transforment…L’observation et la curiosité de l’enfant sont naturellement stimulées.

Les jeux d’ombres quant à eux permettent de découvrir celle d’un végétal ou  d’un jouet pour mieux en cerner la forme, jouer avec la lumière du soleil pour déformer l’ombre, dessiner cette dernière sur une feuille de papier, y méler sa propre ombre…Simple lampe torche ou vidéo projecteur, la diffusion de lumière, même artificielle, est source de découverte de la nature pour les enfants. Un paysage projeté au mur et nous voilà à la montagne : que de jeux alors ! Une petite lampe de poche et tout un univers ludique s’offre à l’enfant.

        Les blocs transparents en bois

Ils sont également trés prisés dans l’approche Reggio. De coloris différents, ils permettent à la fois des jeux de construction « libres » et jeux de lumière, s’ils sont mêlés avec les tables lumineuse ou miroirs.

        Les loose parts

Ce sont des éléments collectés dans la nature ( végétaux, minéraux…) ou des objets de récupération (carton, laine, tissus,…). Dans l’approche Reggio, ils sont supports à l’exploration libre. L’enfant trouve là une ressource créative pour intégrer morceaux de bois, ficelle,…à ses jeux et expérimentations. Il est nécessaire de les adapter à son âge.

        L’atelier « cycle des organismes vivants » ou « cycle de la vie »

Pour comprendre la nature, il faut l’observer : planter une graine, regarder pousser la plante, la cultiver, la cuisiner, la déguster, mais aussi la regarder se flétrir et redevenir poussière. Voici comment, dans l’approche Reggio, on aborde tout simplement le cycle de la vie, grâce à l’observation de tout un cycle naturel.

        Conclusion

L’environnement est une source inégalée de découvertes et d’exploration pour les touts-petits. En s’inspirant d’approches pédagogiques telles que Reggio, nous pouvons adopter notre positionnement pour favoriser l’éveil à la biodiversité de l’enfant dans l’enthousiasme de l’exploration libre, et susciter sa curiosité grâce à des invitations à jouer…avec la nature !

 

        Pour en savoir plus : Reggio Emilia Approach. www.reggiochildren.it/en/reggio-emilia-approach/.

 

                                       Merci pour cet Article issu des Métiers de la Petite Enfance , n°291 , mars 2021
                               Rédigé par Elise MAREUIL, éducatrice de jeunes enfants, formatrice, responsable pédagogique