> Prendre soin des touts-petits c'est prendre soin de soi

Prendre soin des touts-petits c'est prendre soin de soi

Je souhaite que cette année 2020 apporte douceur, joie, sérénité et force à chacun : aux plus petits, aux plus vulnérables et à ceux et celles qui les accueillent et en prennent soin !
J’espère que cette année permettra à chacun, au milieu des différentes tempêtes de nos environnements, de prendre soin à la fois des jeunes enfants, de leurs familles et de vous-mêmes !

Avoir choisi un métier de l’accueil des jeunes enfants, c’est avoir choisi un métier du « prendre soin ».

Prendre soin des tout-petits, prendre soin des autres, c’est donner de soi, c’est « se mettre à leur service », c’est être disponible, c’est aussi être « en vigilance » pour répondre au mieux aux besoins de chacun. C’est être tendu vers l’autre, et c’est alors souvent être en tension soi-même. C’est fatiguant, cela peut être usant. C’est à la fois du plaisir et de la fatigue.

Alors je vous souhaite de pouvoir et d’oser prendre le temps de prendre soin de vous !

Prendre soin de soi, ce n’est pas de l’égoïsme, ce n’est pas oublier l’autre, c’est préserver sa propre santé physique et mentale. Vous êtes précieux, pour vous-mêmes, pour vos familles et pour les enfants que vous accueillez.
Prendre soin de soi, c’est important et pour soi et pour l’autre.
Celui qui prend soin de jeunes enfants, développe ses antennes vers ceux-ci. Il développe sa propre sensibilité, il prend sur lui pour rassurer, apaiser, consoler. Il peut alors être plus vulnérable lui-même. Or la qualité de la relation que nous créons avec l’enfant nécessite que nous soyons nous-mêmes suffisamment en forme, détendus, sereins et solides, suffisamment « bien dans sa peau ».

Prendre soin de soi, c’est s’écouter ou s’entendre, c’est écouter son corps. Cela ne veut pas dire se plaindre, attendre que cela passe ou encore « rester dans son lit ». Cela veut dire : entendre ce que notre corps nous dit et surtout c’est agir pour en prendre soin. C’est par exemple être attentif à ses postures, à ses gestes :  faire attention à son dos, à ses muscles, à ses articulations. C’est prendre le temps de dénouer les tensions, les crispations dues aux mouvements répétitifs, aux gestes de portage, aux charges physiques, mentales, émotionnelles. Cela peut demander de modifier ses façons de faire, de trouver comment faire des mouvements dans la détente. C’est apprendre à détendre son corps, détendre sa tête. C’est apprendre à respirer. C’est aussi entretenir sa condition physique.

Prendre soin de soi, c’est s’autoriser à se faire plaisir, à s’amuser, à vivre de l’agréable.

Alors je vous souhaite à chacun de trouver comment vous ressourcer et de prendre le temps de rire, jouer, danser, chanter, bouger, rêver, créer !

 

 

Article rédigé et publié dans les Pros de la Petite Enfance par Monique Busquet - Psychomotricienne

 

 

 

Uploader une image: