> Pourquoi lire des livres aux touts petits?

 

Afficher l'image d'origine

 « Pour grandir, un bébé a besoin de lait, de caresses et d’histoires »[1]

La psychiatre Marie Bonnafé, fondatrice de l’association ACCES, a observé que le goût pour la lecture est très précoce chez les enfants. « Les plus petits sont captivés par la musique des mots et le rythme du récit et les plus grands par le déroulement de l’histoire ». Selon elle, l’âge important pour familiariser l’enfant avec les livres est « autour de dix mois et jusqu’à deux ans environ" ».

Quand on lit avec un tout petit, le plaisir partagé doit être le seul but recherché. Prendre le temps de se poser avec son enfant pour lire une histoire est vraiment important. Pour que cela soit un vrai moment de partage, l’adulte qui lit doit se rendre entièrement disponible pour l’enfant. D’ailleurs on parle de lecture "avec", plutôt que de lecture "à". On lit avec le tout-petit. Le livre est considéré comme un outil qui facilite les liens. 

Les histoires lues aux tout-petits nourrissent et développent leur imaginaire. Elles leur permettent de rêver et de créer leurs propres histoires. La lecture est un moment fort où l’enfant va ressentir des Emotions.

  "Lire des livres avec les bébés est à la portée de tous ; c’est un plaisir dont il ne faut surtout pas se priver. La complicité entre l’adulte et le bébé grâce au livre est un moment de partage privilégié. "

Quand on lit avec les tout jeunes enfants, il n’y a pas de "bonne méthode". Il y a notre méthode, c'est-à-dire celle qui nous convient. Si l’adulte prend du plaisir à lire, l’enfant en prendra aussi. Il recevra ce moment partagé comme un cadeau. Cependant, pour ne pas être pris au dépourvu par l’attitude des tout-petits, et pour que ce moment soit pleinement réussi, voici quelques conseils :

           Respecter le texte qui est écrit

Le texte a été choisi et écrit par un auteur : il est donc important de le respecter. Chaque mot a son importance. Quel que soit le lecteur, le texte qu’entendra l’enfant sera toujours le même. Il peut ainsi se l’approprier pleinement.

          Accepter de lire et relire plusieurs fois une histoire

Il n’est pas rare qu’un enfant demande toujours la même histoire, puis un jour, il décide de passer à une autre. Cela peut être lassant pour l’adulte, mais pas du tout pour le petit enfant. Cela le rassure, et quel plaisir pour lui de se faire lire une histoire, tout en sachant ce qui va se passer !

          Accepter l’inattention et la mobilité de l’enfant

Il est inconcevable d’obliger un enfant de 1 ou 2 ans à rester assis bien sagement pendant une lecture. Si l’enfant se lève, joue…ce n’est pas forcément pas manque d’intérêt. Il peut être à la fois dans l’écoute et dans le mouvement. L’un n’empêche pas l’autre, même si cela peut être déroutant pour le lecteur.

          Permettre à l’enfant de manipuler le livre

Après avoir écouté des histoires, ou pendant, le tout-petit peut avoir envie de toucher, goûter le livre. Pour lui, découvrir le livre c’est un peu comme découvrir le monde.

          Lire "gratuitement"

Il est important que la lecture offerte se fasse sans contrepartie. Donc, pas de questions, pas de commentaires pour s’assurer que le tout-petit a bien compris. Chaque enfant prend dans les histoires ce dont il a besoin.

          Lire à un enfant en particulier

Que ce soit dans un cadre familial ou collectif, il est important que chaque enfant connaisse cette expérience d’une lecture pour lui et rien que pour lui. Il s’agit de la lecture individuelle. Chaque enfant choisit son livre, et l’adulte se rend disponible pour lire ce livre à cet enfant. La lecture individuelle favorise la relation et le lien entre l’enfant et l’adulte.

           Regarder les livres tout seul

Il est bon d’encourager très tôt un bébé à regarder les livres tout seul. Une fois qu’il sait tourner les pages, il regardera peut-être les images tout seul pendant de courtes périodes. Cela  est d’autant plus probable si l’enfant est habitué à voir autour de lui des gens qui ont souvent un livre à la main. Il est important que les livres soient toujours à sa portée, peut-être aménager un coin « cocooning » réservé à la lecture.

 

Quel type de livres choisir ?

           Les premiers livres d’images. Pour commencer, choisissez quelques livres avec illustrations simples, claires et en couleurs d’objets ou d’animaux qui font partie du quotidien du bébé. Une ou deux illustrations par pages suffisent. Aux environs de 3 mois, le bébé sera capable de concentrer brièvement son regard sur les images. Ajoutez à ces premiers livres un livre pour le bain et des tout-carton qu’il pourra manipuler et mettre à la bouche. Aux environs de 12 mois, à mesure que l’enfant apprend d’avantages de mots, il s’intéressera à des images de plus en plus compliquées.

           Les catalogues.Les enfants apprécient beaucoup car ils aiment particulièrement voir d’autres enfants et des jouets familiers, des habits et des meubles. Ils adorent aussi déchirer le papier.

           Les livres spéciaux. Les livres en reliefs (pop-hop) ; ceux qui ont des languettes à tirer et des découpes à soulever, les livres qui font du bruit, en tissu, pour le bain,, les tout-carton.

           Les comptines. Les enfants les adorent, à cause de leurs rythmes, elles rappellent des souvenirs aux parents. Les enfants s’y intéressent longtemps, choisissez donc une bonne édition solide !

 

Pour aller plus loin…

-« Les livres c’est bon pour les bébés" » ; Marie Bonnafé, Editions Calmann Lévy,
-
http://www.acces-lirabebe.fr/; A.C.C.E.S. (Actions culturelles contre les exclusions et les ségrégations),
- « Lire des livres à des bébés" »,
Dominique Rateau, Editions Eres,
-« Psychanalyse des contes de fées" »,
Bruno Bettelheim, éditions Robert Laffont.                                                 

                                                                                                                                                     Equipe CRECHE AND DO                                                                                              




[1] Michel Defourny