> Les maux de têtes chez les enfants de 1 à 6 ans

Creche and do vous informe concernant les maux de tête chez les enfants de 1 à 6 ans

La migraine peut aussi se manifester de manière ponctuelle récurrente ou chronique chez l’enfant âgé de 12 mois à 6 ans. Si la consultation d’un pédiatre demeure l’alternative la plus prudente, il importe de comprendre les symptômes et les causes de la céphalée infantile pour mieux y réagir dès les premiers instants. 

 

La migraine de tension

La migraine de l’enfant survient souvent en fin de journée après une journée chargée. Elle est parfois engendrée par l’effort à l’école, le stress, le soleil ou la fatigue. La migraine de tension se reconnait quand votre enfant se plaint de douleurs ou de lourdeur au niveau des tempes ou à l’arrière du crâne. Pensez à le rassurer, à lui laisser du repos et éventuellement, lui poser des compresses humides sur le front pendant qu’il est allongé. 

 

Les problèmes oculaires

Si la migraine survient de manière récurrente, il se peut qu’elle soit liée à des problèmes oculaires. L’enfant signale souvent une douleur au niveau d’une ou des deux tempes, assorties d’étourdissements ou d’envie de vomir. Il peut également avoir les yeux rouges et avoir tendance à souvent froncer les sourcils. La consultation d’un ophtalmologue est incontournable dans ce cas. 

 

Les infections et maladies diverses

Si la migraine devient chronique, il se peut qu’elle se rapporte à une infection telle que la méningite ou la sinusite. La méningite s’identifie par des migraines chroniques, la raideur de la nuque et des vomissements. La sinusite, quant à elle, fait suite à des infections ou à de la rhinite allergique mal traitée. 

 

D’autres facteurs

D’autres facteurs peuvent se rapporter à la céphalée ponctuelle, récurrente ou chronique. Elle peut être rattachée au facteur héréditaire si des personnes dans la famille sont sujettes à la migraine. Elle peut également être accompagnée de fièvre lorsqu’elle annonce des maladies, telles que la grippe. La migraine peut également être signe d’une hypertension artérielle ou d’une hypoglycémie.